Friday, March 13, 2015

Defending Medicine Lake from Industrial Geothermal Desecration

Indigenous Nations Rallied to Protect Medicine Lake from Industrial Scale Geothermal Desecration
 Indigenous Nations’ appeal in Ninth Circuit Court concerned desecration and contamination of California sacred area and water in midst of record drought


By Morning Star Gali                                    
Censored News
French translation by Christine Prat

SAN FRANCISCO -- March 12, 2015) Today the Pit River Tribe, Native Coalition for Medicine Lake Highlands Defense, Mount Shasta Bioregional Ecology Center, Save Medicine Lake Coalition, Medicine Lake Citizens for Quality Environment, with their attorney Deborah A. Sivas of the Stanford Environmental Law Clinic and supporters, optimistically exited the 9th Circuit Court of Appeals today following oral arguments in Pit River Tribe vs. US Bureau of Land Management, Department of Interior, Forest Service, Department of Agriculture, & Calpine Corporation, Defendants-Appellees.

Known to the Pit River people, lead defendants in the case, as “Saht Tit Lah,”, the Medicine Lake Highlands are used for healing, religious ceremonies, and tribal gatherings. Pit River, Wintun, Karuk, Shasta and Modoc Nations hold the Medicine Lake Highlands sacred, and have used the Highlands for spiritual purposes for untold generations.

“Medicine Lake is a sacred place and it needs to be protected at all costs,” said Pit River Tribal Chairman Mickey Gemmill. “We’re trying to preserve our culture and Medicine Lake is part of the beginning of our people. If we allow these corporations to come in and frack, we could lose that chance to bring back that part of our culture. So we’re asking the Calpine Corporation to step back and leave the Medicine Lake Highlands alone.”
Representatives of Native Nations and environmentalist supporters came before the U.S. Court of Appeals for the Ninth Circuit on March 12th in San Francisco, to bring their case that energy leases were renewed illegally by federal agencies in 1998 for industrial development on national forest lands in the Medicine Lake Highlands, a near-pristine area about 30 miles northeast of Mount Shasta that has been designated a Native American Traditional Cultural District. The Native American and environmental plaintiffs assert that industrial energy development would desecrate and pollute the area and pose unacceptable risks to California’s largest fresh water aquifer. Contrary to the National Environmental Policy Act and other laws, the federal agencies never evaluated the threshold question of whether industrial geothermal development is even appropriate for this landscape.
“What was never considered is whether development is even appropriate for the Medicine Lake Highlands in the first place, given the area’s high benefit in holding California’s largest pure underground aquifer," said Michelle Berditschevsky, senior conservation consultant for the Mount Shasta Bioregional Ecology Center (her legal commentary can be found here).   

“Geothermal development in the surrounding national forest would increase traffic, noise, water and air pollution and would fragment wildlife habitat, turning the remote landscape into an industrial wasteland and threatening a reliable source of pure water,” said Janie Painter, executive director of the Medicine Lake Citizens for Quality Environment, consisting of Medicine Lake cabin owners and recreationalists.

“The struggle to protect the sacred Medicine Lake Highlands has been a long one, but over the years, we have only learned more and more about the importance of the landscape to Native Americans and California more generally,” said Deborah Sivas, Director of the Stanford Environmental Law Clinic, which represents the Pit River Tribe and environmental organizations in the lawsuit. “I was happy to see that the court understood our arguments that the Tribe has a deep, abiding connection to the area.”
“It was great to see such a big turnout by tribe members at the hearing. We were gratified to represent the tribe and fight for the future of the Medicine Lake Highlands in the 9th Circuit,” said Jason George, a certified Law student in the Stanford Environmental Law Clinic.

Debra Sivas, Director of the Stanford Environmental Law Clinic, is available to discuss the legal case at (650) 723-0325 ordsivas@stanford.edu: The court arguments may be archived at:  http://www.ca9.uscourts.gov/media/https://www.youtube.com/user/9thcirc/videos
*Photos of morning Tribal Ceremony and march available upon request   




COMMUNIQUE DE PRESSE : L’AFFAIRE DE MEDICINE LAKE EN APPEL DEVANT LA COUR DU 9ème CIRCUIT, DES NATIONS AUTOCHTONES SE RASSEMBLENT POUR LA PROTECTION DU SITE SACRE
12 mars 2015
Par Medicine Lake,
Morning Star Gali
protectmedicinelake@gmail.com
www.protectmedicinelake.org
Photos Becky White
Egalement publié sur 
Indigenous Action Media
Et sur Censored News
Traduction Christine Prat

Des Nations Autochtones se rassemblent pour protéger Medicine Lake d’une profanation géothermique à l’échelle industrielle
L’appel des Nations Autochtones devant la Cour du 9ème Circuit porte sur la profanation et la contamination d’une zone sacrée de Californie et de son eau, en plein record de sécheresse

SAN FRANCISCO, Californie – 12 mars 2015. Ce jour, la Tribu de Pit River, la Coalition Autochtone pour la Défense des Hauteurs de Medicine Lake, le Centre d’Ecologie Bio régional du Mont Shasta, la Coalition Sauvez Medicine Lake, les Citoyens de Medicine Lake pour la Qualité de l’Environnement, accompagnés de leur avocate Deborah A. Sivas de la Clinique de Droit de l’Environnement de Stanford, étaient optimistes en sortant de la Cour d’Appels du 9ème Circuit, suite à l’audience des arguments oraux dans l’affaire ‘Tribu de Pit River contre le Bureau d’Aménagement du Territoire des Etats-Unis, le Ministère de l’Intérieur, le Service des Forêts, le Ministère de l’Agriculture, et Calpine Corporation’, la partie civile et les parties adverses.
Les Hauteurs de Medicine Lake, connues par les gens de Pit River, principale partie civile, sous le nom de « Saht Tit Lah », sont utilisées pour des cérémonies religieuses et de guérison et pour des rassemblements tribaux. Les Nations de Pit River, Wintun, Karuk, Shasta et Modoc considèrent les Hauteurs de Medicine Lake comme sacrées et les ont utilisées pour des raisons spirituelles depuis d’innombrables générations.
« Medicine Lake est un site sacré et doit être protégé à tout prix », dit le Président Tribal de Pit River, Mickey Gemmill. « Nous essayons de préserver notre culture et Medicine Lake fait partie des origines de notre peuple. Si nous autorisons ces entreprises à venir fracturer, nous pourrions perdre toute chance de restaurer cette partie de notre culture. Donc nous demandons à Calpine Corporation de se retirer et de laisser les Hauteurs de Medicine Lake tranquilles. »
Des représentants de Nations Autochtones et leurs soutiens écologistes se sont présentés devant la Cour d’Appel fédérale du 9ème Circuit le 12 mars à San Francisco pour défendre leur position selon laquelle des baux aux entreprises d’énergie ont été illégalement renouvelés par des administrations fédérales en 1998, pour promouvoir le développement industriel sur les territoires de forêts nationales sur les Hauteurs de Medicine Lake, une zone quasiment vierge située à environs 48 km du Mont Shasta, qui a été classé District Culturel Traditionnel Amérindien. Les plaignants Autochtones et écologistes affirment que le développement industriel profanerait et polluerait la région et poserait des risques inacceptables à la plus grande nappe aquifère d’eau potable de Californie. En contradiction avec la Loi sur la Politique Nationale Environnementale et d’autres lois, les administrations fédérales n’ont jamais évalué le point crucial de savoir si le développement géothermique industriel était approprié à ce paysage.
« Ce qui n’a jamais été pris en compte, c’est si le développement est tout simplement approprié pour les Hauteurs de Médicine Lake, étant donné que la région possède la plus grande nappe aquifère d’eau pur de Californie » dit Michelle Berditschevsky, experte-conseil pour la préservation de l’environnement du Centre d’Ecologie Bio Régional du Mont Shasta (voir soncommentaire légal en anglais).
« Le développement géothermique dans la forêt nationale alentours augmenterait la circulation, le bruit, la pollution de l’eau et de l’air, et fragmenterait l’habitat des espèces sauvages, transformant ce paysage isolé en friche industrielle et menaçant une source sûre d’eau potable » dit Janie Painter directrice exécutive de Citoyens de Medicine Lake pour la Qualité de l’Environnement, association de propriétaires de bungalows à Medicine Lake et d’adeptes des loisirs au grand air.
Devant les marches du tribunal, les plaignants et les avocats ont rencontré la presse et environs 100 supporters, dont une caravane Intertribale de jeunes du Nouveau-Mexique et d’Arizona qui avaient fait le voyage pour avoir un aperçu de la procédure à la Cour d’Appel du 9ème Circuit.
« La lutte pour protéger les Hauteurs sacrées de Medicine Lake a été longue, mais au fil des années nous en avons appris de plus en plus sur l’importance du paysage pour les Amérindiens et la Californie en générale » dit Deborah Sivas, Directrice de la Clinique de Droit de l’Environnement, qui représente la Tribu de Pit River et les organisations écologiques dans l’affaire. « J’ai été heureuse de constater que la cour comprenait nos arguments selon lesquels la Tribu a une connexion profonde, durable et respectueuse avec la région. »
« C’était magnifique de voir tant de membres de tribus à l’audience. Çà nous honorait de représenter la tribu et de nous battre pour l’avenir des Hauteurs de Medicine Lake devant la Cour du 9ème Circuit » dit Jason George, un étudiant en droit à la Clinique de Droit de l’Environnement de Stanford.

Debra Sivas, Directrice de la Clinique de Droit de l’Environnement de Stanford, est à votre disposition pour discuter des aspects juridiques de l’affaire : (650) 723-0325 ou dsivas@stanford.edu


Vidéo de l’audience:

No comments:

Censored News PayPal



Censored News depends on reader donations for live coverage. brendanorrell@gmail.com

Censored News Copyrights

Copyrights of Censored News content are maintained by all writers, photographers and anyone whose work appears on Censored News. No content may be used without permission. No content may be used in any revenue scheme. brendanorrell@gmail.com