Thursday, August 1, 2013

Chief Clearsky: Canada Sanitizing First Nations Genocide


By Grand Chief Murray Clearsky

Southern Chiefs Organization
Censored News

To: Stuart Murray
Chief Executive Officer
Canadian Museum of Human Rights
400-269 Main Street
Winnipeg, Manitoba
R3C-1B3

Mr. Stuart Murray,
It is disturbing that the Canadian Museum of Human Rights has taken the position of sanitizing the true history of Canada’s shameful treatment of First Nations people since confederation. Your museum’s decision not to identify the shameful deceit, marginalization and ongoing attempts to assimilate and eradicate the original peoples of this country is a huge slap in the face for First Nations and is hypocritical of the formal apology issued by Prime Minister Stephen Harper on June 11, 2008. This is a clear demonstration of the insincerity and populist agenda of the Federal Government of Canada.
The recent exposure of Canada using First Nations men, women and children as guinea pigs in nutritional experiments and for Tuberculosis vaccines in the 1930’s and 1940’s is reminiscent of the experiments conducted by Josef Mengele during World War Two on the Jewish population in Europe especially twin children. It has now been exposed that while thousands of First Nation men were overseas in Europe fighting the Nazis and the attempted imposition of a superior white race, Canada was quietly and simultaneously conducting similar inhumane experiments on the families, relatives and community members of the very soldiers who were putting their lives on the line for Canada.
Many of the First Nations men, women and children who were test subjects in these atrocious nutrition and TB vaccine experiments were left forever scarred by the trauma and effects of drug testing and many were left with little hope of acknowledgement, remorse or legal recourse from the atrocities perpetrated by Canada.
In April, 2009, the Assembly of Manitoba Chiefs gave a $1,000,000.00 donation to the Canadian Museum of Human Rights with the understanding that a true history of the treatment of First Nations people would be on exhibit. It is now abundantly clear that Canada again is choosing to sanitize the true truth and continue with their agenda of minimizing the many attempts of genocide perpetrated against the original peoples of this land.
I call on you to exercise your humanity and use the proper term of genocide as this is exactly what has been done and is currently being perpetrated on First Nations through various means. Canada has now abandoned the aggressive genocide process and has now incorporated the passive genocidal agenda through the systemic racism imposed through the Apartheidal Indian Act.
I urge you to research the United Nations definition of genocide and you will be surprised to find that the historical and current processes imposed fit the definition of genocide to a tee and that sanitizing this will only make a festering wound more endemic and will only ensure that racism will be allowed to grow unabated in the most multi-cultural nation on Mother Earth.
I strongly suggest that you reconsider your position and use the proper and fitting title of what has happened and is currently happening in Canada and it is called genocide!
Sincerely,
Grand Chief Murray Clearsky
Southern Chiefs Organization

Letter to UN Rapporteur for Indigenous James Anaya, from Gerald McIvor 
Please find attached a letter from Southern Grand Chief Murray Clearsky to Stuart Murray who is CEO of the Canadian Human Rights Museum in Winnipeg, Manitoba, Canada.

Canada refuses to admit that they have been attempting genocide on the Original Peoples of the land known as Canada since confederation.

They refuse to acknowledge this and their denial is contrary to the formal apology that Canadian Prime Minister Stephen Harper made in 2008.

I trust you will keep this concern in consideration when you do come to Canada to meet with First Nations leaders to investigate the ongoing passive genocide which is being perpetrated upon us as a race of people who are incidentally the true owners of this land. It would be of great importance for Grand Chief Clearsky to meet with you while you are in Canada in the near future. Please let me know if you can meet with him while you are in Canada. 

Thank you
Gerald McIvor
Head Office
P.O. Box 998    Portage La Prairie, MB   R1N 0P0
(Long Plain First Nation)   

French translation by Christine Prat, thank you!

Jeudi 1er août 2013
Par le Grand Chef Murray Clearsky
Organisation des Chefs du Sud
Publié par Censored News
Traduction Christine Prat
A : Stuart Murray
Directeur Général
Musée Canadien des Droits de l’Homme
400-269 Main Street
Winnipeg, Manitoba
R3C-1B3

M. Stuart Murray,
Il est troublant que le Musée Canadien des Droits de l’Homme ait choisi de blanchir la vraie histoire du traitement honteux des gens des Premières Nations depuis la fondation de la confédération. La décision de votre musée de ne pas identifier clairement la tromperie scandaleuse, la marginalisation et les tentatives répétées d’assimiler et d’éradiquer les peuples indigènes de ce pays est une grande gifle au visage des Premières Nations et est en-deçà des excuses officielles présentées par le Premier Ministre Stephen Harper le 11 juin 2008. C’est une preuve évidente du manque de sincérité et du programme populiste du Gouvernement Fédéral du Canada.
La révélation récente selon laquelle le Canada a utilisé des hommes, des femmes et des enfants des Premières Nations comme cobayes lors d’expériences nutritionnelles et pour les vaccins contre la tuberculose dans les années 1930-1940 rappelle les expérimentations menées par Josef Mengele pendant la Seconde Guerre Mondiale sur la population Juive d’Europe, en particulier sur les jumeaux. Çà a maintenant été dénoncé, mais, pendant que des milliers d’hommes de Premières Nations avaient été envoyés en Europe pour combattre les Nazis et leur tentative d’imposer une race blanche supérieure, le Canada procédait tranquillement et simultanément à des expériences inhumaines sur des familles, des parents et des membres de la communauté de ces soldats qui risquaient leurs vies pour le Canada.
Beaucoup d’hommes, femmes et enfants des Premières Nations qui ont été soumis à ces atroces expériences de nutrition ou de vaccins anti-TB sont restés marqués définitivement par le traumatisme et les effets des drogues et beaucoup sont restés sans espoir de reconnaissance, de remords ou de recours légaux après les atrocités perpétrées par le Canada.
En avril 2009, l’Assemblée des Chefs Manitoba a accordé un don d’un million de dollars au Musée Canadien des Droits de l’Homme, à la condition qu’une vraie histoire de la façon dont les Premières Nations ont été traitées ferait l’objet d’une exposition. Il est maintenant plus qu’évident que le Canada choisit une fois de plus d’expurger la vérité et de poursuivre sa politique de minimisation des tentatives de génocide perpétrées à l’encontre des peuples d’origine de ce pays.
Je vous enjoins de faire appel à votre sens de l’humanité et à employer le terme adéquat de génocide, étant donné que c’est exactement ce qui a été fait et se fait toujours à l’encontre des Premières Nations par divers moyens. Le Canada a maintenant abandonné les formes agressives de génocide et incorporé la politique de génocide passif au moyen du racisme systématique imposé par la Loi Indienne relevant de l’Apartheid.
Je vous demande instamment de vous pencher sur la définition des Nations Unies du génocide et alors vous serez surpris de découvrir que les méthodes historiques et actuelles que vous imposez correspondent exactement à la définition de génocide et que l’aseptisation ne fera que rendre la blessure infectée endémique et permettre au racisme de se développer sans limites dans la nation la plus multiculturelle de Notre Mère la Terre.
J’insiste pour suggérer que vous reconsidériez votre position et utilisiez dans le titre le terme adéquat pour qualifier ce que s’est passé et continue de se produire au Canada, et ce terme est ‘génocide’ !
Veuillez agréer, etc…
Grand Chef Murray Clearsky
Organisation des Chefs du Sud

————————————————————-

LETTRE DE GERALD McIVOR AU RAPPORTEUR DES NATIONS UNIES POUR LES QUESTIONS AUTOCHTONES JAMES ANAYA

Veuillez s.v.p. trouver ci-joint une lettre du Grand Chef pour le Sud Murray Clearsky à Stuart Murray, Directeur Général du Musée Canadien des Droits de l’Homme à Winnipeg, Manitoba, Canada.
Le Canada refuse d’admettre avoir tenté un génocide contre les Peuples Indigènes du pays connu sous le nom de Canada depuis la création de la confédération.
Ils refusent de le reconnaître et leur dénégation est contraire aux excuses officielles présentées par le Premier Ministre Canadien Stephen Harper en 2008.
J’ai toute confiance dans le fait que vous prendrez ce problème en considération lorsque vous viendrez au Canada pour rencontrer les dirigeants des Premières Nations afin d’enquêter sur le génocide passif qui continue à être perpétré contre nous en tant que race de gens qui se trouvent malencontreusement être les véritables propriétaires de ce pays. Ce serait très important pour le Grand Chef Clearsky de vous rencontrer lorsque vous serez au Canada dans un futur proche. Je vous prie de me faire savoir si vous pourrez le rencontrer lorsque vous serez au Canada.
Je vous remercie,
Gerald McIvor
Head Office
P.O. Box 998
Portage La Prairie, MB R1N 0P0
(Long Plain First Nation)

No comments:

Censored News PayPal



Censored News depends on reader donations for live coverage. brendanorrell@gmail.com

Censored News Copyrights

Copyrights of Censored News content are maintained by all writers, photographers and anyone whose work appears on Censored News. No content may be used without permission. No content may be used in any revenue scheme. brendanorrell@gmail.com